Dillon Brut de Fût 2013 - Rhum Agricole de Martinique 62%
search

Dillon brut de fût 2013 - 62%

RHUM AGRICOLE

MARTINIQUE

74,17 €
2 Produits en stock

Une sérié numérotée limitée à 1750 bouteilles, embouteillée brut de fût fruit de la récolte 2013, dont le caractère et la rareté viennent de la mise en bouteille directement à la sorite du fût, sans réduction de degré.

Dernière nouveauté de Dillon, issu de la sélection de quelques fûts, il se révèle particulièrement riche et équilibré, avec notamment une grande persistance en bouche. Dillon Brut de Fût 2013 est un rhum vieux d'exception avec en bouche des notes de goyave, de fleurs blanche, de boîte à cigare. Une véritable surprise gustative.

Découvrir notre gamme de rhum Dillon : 

logo rhum dillon

 

Notes de dégustation

Nez : Miellé et orangé, florale.

Bouche : Notes de goyaves, fleurs blanches, canne cuite, tanins du bois, boîte à cigare.

Finale : Longue et très persistante.

Fiche technique

Embouteilleur
OFFICIEL
Année
2013
Origine
MARTINIQUE
Type
RHUM AGRICOLE
Contenance
70cl
Packaging
SANS ETUI
Degrés
62%

Arthur Dillon n'est pas un personnage fictif, mais bel et bien une figure importante de l'histoire martiniquaise et française. Il est le petit fils de l'officier Irlandais Jacobite Arthur comte de Dillon, au service de la brigade Irlandaise de Louis XIV dès 1690, dont il commanda l'un des trois régiments. Il entre lui-même dans ce "régiment Dillon " en tant que cadet à l'âge de 15 ans et en devient le colonel l'année suivante, en 1766. Il passe par l'Amérique en 1777 puis débarque en Martinique en 1779, en pleine guerre d'indépendance des Etats-Unis. Cette même année a lieu la bataille de Martinique qui voit La Motte-Piquet contenir la flotte anglaise.

C'est ainsi qu'il rencontre sa future épouse, héritière d'une plantation sucrière crée en 1690. Le domaine prend son nom Dillon et se met à défendre les intérêts des planteurs. Devenu député de la noblesse, il défend les intérêts des colonies durant les Etats généraux de 1789 et participe à l'Assemblée constituante. 

Depuis 1920, après être devenue une usine sucrière dotée d'un chemin de fer acheminant la canne à sucre, Dillon est devenue une distillerie opérant à fort de France jusqu'en 2006, avant de devoir fermer face à l'expansion urbaine. La production a été transférée à la distillerie Depaz, ce qui nécessita de grands travaux d'aménagement pour traiter une telle quantité de cannes à sucre. C'est en effet le deuxième contingent de rhum traditionnel expédié en métropole, devant La Mauny-Trois rivières et la production de la Distillerie du Galion à la trinité, et juste derrière Saint James. Le site a été transformé en centre touristique, accueillant plusieurs milliers de visiteurs chaque année.

Découvrir notre gamme de Rhum Agricole de Martinique : 

Vous aimerez aussi