Liste des produits de la marque LINDORES

Distillerie écossaise des Lowland Lindores crée en 2017 et qui a sorti son premier single malt en 2021

Après plus de cinq siècles le whisky a de nouveau coulé des alambics à la distillerie Lindores Abbey en 2017 et le premier single malt est sorti en 2021. Les premières trace de distillation sur ce site remonte au moins dès 1494, bien que cela ait probablement eu lieu bien avant cela. 

Nous le savons en raison de la première référence écrite au whisky écossais (ou Aqua Vitae, comme on l’appelait alors), qui apparaît dans le rouleau de l’Échiquier de la même année. Il mentionnait un frère John Cor, un moine de Lindores, qui avait été chargé par le roi Jacques IV de transformer 8 bolls de malt en Aqua Vitae. Ce qui représente environ 500kg dans nos unités de mesure et qui devait suffire à produire environ 400 bouteilles de whisky d'aujourd'hui.

L’abbaye de Lindores a été fondée en 1191 par David, comte de Huntingdon, sur un terrain dominant l’estuaire du fleuve Tay, à la périphérie de l’actuelle ville de Newburgh, à Fife.

Le fondateur McKenzie Smith a caressé l’idée de créer une distillerie à Lindores pendant une vingtaine d’années avant de réunir les fonds nécessaires et de faire appel à trois investisseurs européens pour lancer en 2013 le projet de 10 millions de livres sterling sur le terrain d’une ferme vieille de 250 ans, sise en face de l’abbaye.

L'eau qui sert à produire le whisky provient d'un forage à proximité de la distillerie, permettant ainsi d'utiliser la même source d'approvisionnement qu'en 1494. Lindores Abbey utilise une orge cultivée localement dans deux fermes locales dont les champs bordent la distillerie de la variété Concerto.

La fermentation s'effectue dans des cuves en bois traditionnelle. La distillerie est équipée de trois alambics en cuivre Forsyths.

L'impact environnement reste un point essentiel pour Lindores Abbey, c'est pourquoi la distillerie a décider de restaurer les anciens jardins et vergers autour de la distillerie. L'objectif d'utiliser du malt local est à présent sécurisé, des chargements de 28 tonnes sont livrés toutes les 3 semaines et demie, puis le malt est broyé sur place. Les restes de drêche sont ensuite envoyés à la ferme d'où provient l'orge afin de nourrir le bétail, ainsi la boucle est bouclée.

Il y a 3 produits.

Affichage 1-3 de 3 article(s)