Porto

Les Anglais ont exercé une influence durable sur les vins et sur le développement de différentes régions viticole : d'abord à Bordeaux, puis à Jerez, et enfin, plus tard, sur le territoire de Douro. Si le porto a indéniablement quelque chose de britannique, cela tient non seulement au fait que les Anglais l'ont inventé, mais également à ce que les plus grandes maisons de porto les ont eus longtemps pour principaux clients. Dans le monde, c'est en Angleterre que le rituel du porto est le mieux respecté. Toutefois, aujourd'hui , la clientèle s'est diversifiée, et les Portugais ne sont plus en reste.

Actuellement, le porto est encore et surtout un produit d'exportation. Par le passé, les Portugais ne pouvaient pas s'en acheter. D'ailleurs, ces vins n'étaient pas élaborés à leur intention. La situation a heureusement changé.

Le porto, aussi appelé " vinho do Porto " porte le nom du port où il fut longtemps expédié vers l'Angleterre. Ce vin provient de la vallée du Douro. Il étaient transporté par barques sur le fleuve jusqu'à Porto. Les premières vignes que l'on croise sont plantées à environ 100 kilomètres en amont de cette ville. C'est à partir de ce point que s'étend le vignoble sur les rives du fleuve jusqu'à la frontière espagnole, sur 150 kilomètres. Dans cette zone qui couvre 250 000 hectares, environ un cinquième des terres est couvert de vignes. 

Le vignoble se divise en trois régions : Baixo ( inférieur ) Corgo, Cima ( supérieur et Corgo et Douro Superior. La région occidentale, qui correspond au Corgo inférieur est la plus petite des trois, néanmoins elle possède les terres les plus fertiles et la plus grande partie des vignes. Près de la moitié des portos proviennent de cette zone, mais il s'agit surtout des plus simples. Le territoire s'étend jusqu'à la ville de Régua, où les rivières Corgo et Ribeiro de Temilobis se jettent dans le Douro.

Là commence le Corgo supérieur, qui s'étend sur une grande superficie jusqu'à la gorge du Cacha de Valeira. C'est la région d'origine du porto millésimé ( vintage ). Beaucoup de quintas ( parcelles ) renommées, avec leurs coteaux escarpés, sont situées dans les environs de Pinha. Ces dernières années beaucoup de nouvelles parcelles y ont été créées. La troisième région, celle du Douro supérieur, est la plus vaste de toutes, mais aussi la plus chaude et la plus sèche. Elle assure à peine plus d'un dixième de la production de porto.

Il faut avoir vu la vallée du Douro pour comprendre ses particularités. Dans le Corgo supérieur, les terrasses s'étagent depuis plusieurs siècles à flanc de coteau. La grande richesse de la vallée de Douro est justement la pauvreté de ses sols schisteux qui donne aux vins leur structure, leur potentiel de vieillissement et leur finesse. Les vignerons des temps anciens ont aménagé ces espaces en érigeant des murets à l'aide de gros blocs de pierres. Travaillé sans relâche pendant de nombreuses générations, ce sol a fini par donner toutes ses qualités au vin. Ce terroir est unique, influencé à la fois par le climat, la topographie, les sols et le travail des hommes. Même si de nouveaux domaines ont été créés ou simplement agrandis, les 30 000 viticulteurs de la région continuent de mettre en valeurs les terrasses. Chacun en possède 1 hectare.

Les différents type de Porto : 

Porto blanc : dry ou extra dry, contient peu de sucre résiduel et peut se boire à l'apéritif. Les meilleurs possèdent des arômes d'agrumes confits et des notes de noisettes au palais

Ruby : Un type de porto qui peut se révéler fascinant, il explose sur le fruit avec une couleur intense. Son goût en bouche doit être riche, avec de doux arômes de confitures de cerises et de baies rouges ou noires. En général ce porto vieillit pendant deux à trois ans en cuve d'acier.

Tawny : Cette catégorie de porto possède deux caractéristiques : ces vins sont élevés selon la méthode oxydative et ils sont assemblés avec des vins d'âges différents. Les tawnys les plus simple sont élevés pendant trois ans. Les porto tawny réserve portent parfois leur âge sur l'étiquette 10, 20, 30, 40 ans d'âge. Il développe un goût raffiné subtil et susceptible de bien vieillir.

Late bottled vintage ( LBV ) : Ce vin mûrit pendant quatre à six ans en cuves ou en fûts avant d'être embouteillé. Il n'a donc pas besoin d'être décanté et peut être bu immédiatement après son ouverture. Bien qu'il soit moins concentré qu'un porto millésimé, il possède en règle générale, indépendamment de, l'année de sa récolte, des arômes de fruits bien développés ainsi qu'une structure tannique harmonieuse avec des notes de fruis frais ou d'épices tirant sur le bois.

Colheita : Contrairement au porto millésimé, le Colheita, qui porte aussi mention de l'année de sa récolte, est élevé en fûts selon la méthode oxydative, comme le tawny. Il doit attendre au moins sept ans pour être embouteillé. On lui accorde souvent plus de temps afin qu'il développe ses arômes complexes. Il prend des notes de fruits grillés, de noix, de cacao, de vieux bois et d'épices.

Vintage ( portos millésimés ) : Ces vins à la robe sombre, d'une qualité exceptionnelle, sont élevés sur une période relativement courte. Dès leur deuxième voire leur troisième année, ils sont embouteillés. La longévité des crus de grande années est légendaire. Ils se développent alors de manière particulièrement harmonieuse, gardent un fruit exceptionnel et acquièrent des arômes complexes d'épices et de fruits grillés

Plus de 2000 références en stock
Livraison sous 48h via DPD en point relais ou domicile
L'intégralité de notre gamme en retrait gratuit à la boutique
Depuis 1994 Découvrez notre boutique à Vouvray