DILLON

Arthur Dillon n'est pas un personnage fictif, mais bel et bien une figure importante de l'histoire martiniquaise et française. Il est le petit fils de l'officier Irlandais Jacobite Arthur comte de Dillon, au service de la brigade Irlandaise de Louis XIV dès 1690, dont il commanda l'un des trois régiments. Il entre lui-même dans ce "régiment Dillon " en tant que cadet à l'âge de 15 ans et en devient le colonel l'année suivante, en 1766. Il passe par l'Amérique en 1777 puis débarque en Martinique en 1779, en pleine guerre d'indépendance des Etats-Unis. Cette même année a lieu la bataille de Martinique qui voit La Motte-Piquet contenir la flotte anglaise.

C'est ainsi qu'il rencontre sa future épouse, héritière d'une plantation sucrière crée en 1690. Le domaine prend son nom Dillon et se met à défendre les intérêts des planteurs. Devenu député de la noblesse, il défend les intérêts des colonies durant les Etats généraux de 1789 et participe à l'Assemblée constituante. 

Depuis 1920, après être devenue une usine sucrière dotée d'un chemin de fer acheminant la canne à sucre, Dillon est devenue une distillerie opérant à fort de France jusqu'en 2006, avant de devoir fermer face à l'expansion urbaine. La production a été transférée à la distillerie Depaz, ce qui nécessita de grands travaux d'aménagement pour traiter une telle quantité de cannes à sucre. C'est en effet le deuxième contingent de rhum traditionnel expédié en métropole, devant La Mauny-Trois rivières et la production de la Distillerie du Galion à la trinité, et juste derrière Saint James. Le site a été transformé en centre touristique, accueillant plusieurs milliers de visiteurs chaque année.

Découvrir notre gamme de Rhum Agricole de Martinique : 

Filtrer par

Marque

Marque

Plus de 2000 références en stock
Livraison sous 48h via DPD en point relais ou domicile
L'intégralité de notre gamme en retrait gratuit à la boutique
Depuis 1994 Découvrez notre boutique à Vouvray